Je veux consulter votre programme

Européennes
2019


Transports

Vive la paresse énergétique

Les carburants verts ne sauveront pas notre planète aussi longtemps que nous continuerons de gaspiller l’énergie. Nous soutenons les principes de mobilité partagée pour rendre les villes vivables – quand on peut marcher, on ne devrait pas conduire. Quand on peut faire un trajet en voiture ensemble, on ne devrait pas rouler seul. L’Union européenne perd quotidiennement des millions d’euros en temps de production à cause des embouteillages. C’est pourquoi, nous faisons la promotion des espaces de coworking et du télétravail, partout où c’est applicable, y compris pour les fonctionnaires.

Déplacer des biens à travers toute l’Europe pour des raisons d’optimisation fiscale ou bien les importer seulement à cause de lacunes du droit des travailleurs au niveau local est hypocrite. Nous voulons créer une législation qui permette aux consommateurs de voir l’ensemble des coûts de la chaîne de production, afin de transformer les habitudes de consommation dans l’Union européenne, par exemple en favorisant la consommation d’aliments locaux sans déchet par rapport aux importations internationales.

Notre vision à long terme : des vélos et des transports en commun pour accéder aux plateformes multimodales, des trains pour les déplacements intra-européens, des avions seulement pour atteindre les destinations internationales lointaines. Partager c’est prendre soin. Notre priorité ici est cette adéquation : toute solution doit avoir des coûts totaux (y inclus les coûts de maintenance à long-terme) proportionnels à l’intérêt public global. Nous soutenons des solutions innovantes comme les trains de marchandise autonomes, les routes et les parcs de stationnement intelligents, les tramways de transport de marchandise et les bus modulables partout où cela est pertinent.

Restons simple et intelligent

La réglementation européenne des transports comprend beaucoup d’exceptions. Afin d’aligner ces règles, il faut mettre en place des conditions de travail et de salaires performants pour tous les conducteurs professionnels sur le continent, une harmonisation des interdictions de circulation des poids-lourd et un marché unique pour les locomotives et les tramways. Nous défendons une législation évolutive sur les voitures autonomes et sans chauffeur pour régler les problèmes de responsabilités et maintenir l’Union européenne au sommet de l’échelle de l’innovation automobile. Les différents moyens de transport devraient être égaux devant la loi, avoir un système de subvention transparent et avoir des coûts qui soient le reflet des externalités qu’ils génèrent.

En route contre big brother

Nous avons pour objectif d’avoir un système de péage satellitaire unique, contrôlé par la puissance publique, pour les transports autoroutiers. Il devra permettre l’utilisation d’applications open source, l’anonymisation des données de masse et contribuer à l’amélioration de la gestion du trafic tant au niveau des villes que des états. Nous insistons sur le fait que eCall* ou d’autres dispositions d’enregistrement des déplacements doivent rester optionnels et les données être strictement anonymes afin que la participation à des programmes de suivi des activités de déplacement reste un choix fait en transparence et dans l’intérêt général et non un outil de surveillance généralisée pour des gouvernements le déléguant aux mains de sous-traitants et dont les mécanismes de contrôle seraient opaques.

Note de compréhension du PPFR : L'eCall est une initiative de la Commission européenne visant à introduire, à terme, dans tous les véhicules vendus dans l'Union européenne, un système paneuropéen d'appel d'urgence automatique basé sur un service public, permettant à une voiture accidentée d'appeler instantanément les services d'urgence tout en envoyant sa position précise, que ses occupants soient conscients ou non, et quel que soit le pays de l'UE dans lequel elle se trouve.

Les routes ne connaissent pas de frontières

Nous défendons l’intégration du réseau transeuropéen de transport et des corridors paneuropéens dans un large réseau eurasiatique favorisant les standards du système européen de contrôle des trains. Les routes de la soie représentent à nos yeux une opportunité et une menace, en connectant le réseau ferroviaire asiatique il sera possible de diminuer un peu le transport maritime et de réduire les émissions de carbones tout en gardant un œil vigilant sur les politiques expansionnistes de la Chine et de la Russie.

Les déplacements locaux transfrontaliers

Les déplacements en transport, en particulier dans les nouveaux pays de l’Union européenne, restent souvent contraints par les vieux schémas nationaux de hiérarchisation des routes. En favorisant de nouvelles dynamiques de transport (vélo et covoiturage, transport public à la demande, application pour VTC), nous voulons permettre l’émergence de nouveaux réseaux de déplacement plus naturels et non restreints par des frontières. Tous les citoyens de l’Union européenne ont droit à la liberté de circulation. Ces mesures doivent permettre de renforcer les régions périphériques internes qui sont souvent moins performantes.

Légalisation des VTC

Les grandes cités européennes n’ont actuellement aucun cadre juridique concernant les applications mobiles pour les VTC (Taxify/UBER), empêchant la recherche et développement de ce genre de projets. Nous croyons que la législation doit refléter les développements technologiques actuels et qu’un cadre commun pour les applications mobiles de VTC devrait exister au niveau européen afin de permettre que l’utilisation de GPS ou de technologies équivalentes soit reconnue comme des systèmes habilités dans le calcul des distances. La légalisation des applications mobiles pour les transports en VTC présentera un avantage énorme dans les zones rurales et pour les personnes les moins riches.

Harmonisation de la législation concernant les véhicules

L’union européenne devrait continuer de travailler à une harmonisation de la législation concernant les véhicules autonomes.

Vous voulez nous aider ?


Pour nous accompagner dans cette campagne, nous avons besoin de votre aide.

Nous aider financièrement

Pour pouvoir nous présenter, nous avons besoin d'imprimer des bulletins de votes, des tracts, etc. Pour cela, un seul lien : Donner au Parti Pirate

Rejoindre l'équipe

Candidat.e ? Bénévole ? Simple soutien ? Vous pouvez vous inscrire ici : Rejoindre l'équipe du Parti Pirate